La tête dans les étoiles...

Le soleil revient !! dans la petite bourgade de Shoalwater, qui rappelons-le, est une « extension » de Rockingham. Il était temps ! Ça devenait mortelle la vie, enfermés dans une cabane.

Les potes du coin, dans leur réserve naturelle :

Céline et ses nouveaux potes :

Un petit air de paradis quand même :

Bon. Revenons nos moutons. Que fait-on. Nous avons un logement gratuit, mais où l’on vit, il est difficile de trouver du travail. En effet, le restaurant situé une centaine de mètres de la cabane, a changé d’avis, ils n’ont pas assez de boulot pour nous. C’est vrai que l où l’on est, il n’y a pas grand monde.

Ou alors, il faut prendre le bus jusqu’au centre ville.

Ou alors, retourner sur Perth, payer plus de 300 $ par semaine, et avoir de toute évidence un travail, l -haut ce ne sont pas les offres qui manquent. Mais, évidemment, on mettrait moins de côté.

Céline : j’opterais pour la 2ème solution. Le bus. Je préfère payer le bus que le logement. Je pense que je suis gagnante dans l’histoire. Jee peeense ^^ Les beaux jours arrivants, ça serait dommage de quitter le bord de mer. Nous partons dans 2 mois Sydney, pourquoi ne pas faire moite moite, un mois Rockingham, un mois Perth. Et toi Alex, que choisirais-tu comme option ?

Alex : le bus ! Restons Rockingham pour le moment !

Nous nous sommes rendus dans le centre de Rockingham, et nous avons demandé tous les cafés restaurants fast food supermarchés que nous avons croisé sur notre chemin. Nous avons laissé un CV, pris des adresses mails pour postuler sur Internet, et répondu 2 questionnaires pour des fast food. Dont un, KFC, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une chaîne comme MacDonald’s que l’on retrouve en France,

et qui ne propose que des plats base de poulet, et punaise ! nous avons dû compléter un « application form » (un questionnaire type CV) mais aussi un test de 6 pages !! Nous avons dû rester une heure au fast food ! 70 questions, en répondant par des croix comme un examen. Nous attendons des réponses.

Nous avions noté 2 numéros de téléphone de restaurants, fermés lorsque nous étions passés, nous les avons appelé, ils nous contacteront si besoin.

Un a refusé de prendre notre CV, « Subway », une chaîne de fast food proposant d’énormes sandwichs, car nous ne postulions que pour quelques jours et qu’ils recherchaient du personnel pour travailler plusieurs mois.

Le centre-ville de Rockingham est proche de la mer, et nous avons déniché une plage bronzette !

Nous avons demandé, quand même, au restaurant thaïlandais, de notre rue, situé 300 mètres de la cabane, s’il recherchait du monde, il a pris nos coordonnées et nous a dit qu’il nous appellerait si besoin, et que s’il avait quelque chose, ce serait probablement seulement pour une personne. Un homme qui passait prendre une commande au restaurant a entendu notre conversation, et alors que nous sortions du resto, il est sorti de sa voiture et s’est empressé de demander Alex confirmation sur notre recherche de boulot, et lui a tendu un petit bout de papier où il avait inscrit son prénom et son numéro, qu’il avait du boulot lui proposer, il avait un de ces accents ! savoir s’il était australien ou alors du fin fond du bush ou l’on ne sait d’où ! on a juste compris « clean-up » bon… Alex, le nettoyeur ^^ bon, sûrement des boulots d’homme, vu qu’il n’a jeté aucun regard Céline.

Le restaurant thaïlandais a rappelé dans la soirée, il accepte d’embauche UNE personne, qui commencera le lendemain 17h00. Nous avons choisi Céline pour le rôle de serveuse ou l’on ne sait quel job dans le restaurant, et Alex a lancé le type que l’on avait croisé dans la rue, il le rappelle.

Le personnel semblait sympa, et le restaurant propre et classe. Le patron est australien, un diplôme rédigé en thaïlandais était posé sur le comptoir avec la photo d’une femme asiatique, nous en avons déduit qu’il s’agissait probablement de sa femme, la chef du restaurant.

Le restaurant est situé en face du resto mexicain qui nous a refusé la dernière minute ! grr le mexicain on le voit de notre maison d’ailleurs grr Ils sont vraiment proches, c’est pépère.

Il ne faut biensûr pas oublier qu’on a le logement gratuit, mais… qu’il faut l’entretenir ! Greg est passé, il a demandé Céline de rénover des petits tiroirs d’un meuble ancien, avec des motifs et le bois brosser la brosse dent avec un produit marron collant qui ne se détache de la peau qu’avec du dissolvant, barbant, et porter les planches qu’elle avait cirées la dernière fois. Et Alex ponçait une entrée de porte et peignait des planches posées au bas des murs. D’ailleurs nous nous sommes demandés pourquoi il ne peignait pas les planches avant de les poser au mur… Ce serait plus simple et plus propre ! la maison est vraiment rénovée l’arrache ^^ Il a inspecté nos travaux de jardinage, c’est « safe » ! c’est- -dire que tout a bien été enlevé et qu’il n’y a plus de risque que ça s’enflamme cet été. Cool ! nous sommes débarrassés de cette tâche.

Et Céline a peint tout ce qu’il était possible encore de peindre de la clôture en vert foncé (fin du pot).

En remerciement, les hommes ont pris une bière ensemble. « EMU Bitter » quelqu’un connaît cette marque ?! Apparemment, selon le fin connaisseur ^^, cette bière australienne n’est pas mauvaise.

Pour information, l’alcool est vendu séparément de l’alimentation. Il y a des supermarchés d’alimentation, et des magasins d’alcool, où l’on trouve toutes les bières et autres que l’on veut. (Il y a même des « drive » pour acheter de l’alcool, on passe chercher son pack de bière au magasin, sans sortir de sa voiture, comme MacDo et son MacDrive).

Céline a effectué son premier soir au restaurant thaïlandais. La tenue est terrible !

Le boulot de serveuse un samedi soir c’est du sport ! mais ils étaient contents de moi. Je travaillerai les vendredis et samedis soirs, c’est très très bien payé. Ils peuvent être amenés m’appeler en semaine dans l’urgence s’ils ont besoin de monde pour les aider. Le patron est sérieux et sympa. En cuisine, il y a des asiatiques parlant peu ou pas du tout anglais. La patronne est la chef, elle est adorable. La fille aide en salle et souhaite être mannequin, elle est très jeune, elle prend des cours pour connaître les pas pour défiler etc.

Alex a reçu un sms, Scott (la personne qui l’avait abordé) passe le chercher lundi 15 octobre 07:30 du matin. Et après ce sera 06h30. Bon courage la marmotte… !

Et Céline reprend les travaux pour le logement. Nous devons repeindre la clôture en blanc, vu que les voisins ont installé un mur dans les blancs, et donc ! repasser ce qui avait déj été peint en vert foncé. Pff. Ils sont space ici en matière déco. Ce sont des désorganisés voire des barbares ^^

Par ailleurs, nous nous sommes abonnés la bibliothèque de Shoalwater (Rockingham), ils demandent 50 $, qu’ils nous redonneront la fin de l’abonnement. On peut prendre 2 articles, que ce soit des livres, des magasines, des DVDs, des CDs. Pour commencer : un roman en anglais, et un magazine (octobre 2007) sur la santé. C’est mieux que de les acheter, ils valent 6,50$ normalement. C’est cher !

Dimanche 14 octobre, nous avons été découvrir Penguin Island, par le ferry. L’île s’étend sur 12,5 hectares. C’est une réserve naturelle, mais aussi un lieu de recherches scientifiques, étant un lieu de reproduction pour les oiseaux de mer. L’érosion de la roche a créé de toutes petites grottes, dans lesquelles les premiers visiteurs s’installèrent. Le tout premier s’appelait Seaforth McKenzie, il vécut dans une cabane et dans les petites grottes de calcaire, de 1918 1926, et encouragea les vacanciers y séjourner.

Nous pouvons y pique-niquer, pêcher, faire de la plongée, faire du surf, du windsurf ou du kitesurf.

Les 2 côtés de l’île ne se ressemblent pas, le côté terre est calme, l’autre agité et, comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup de rochers. C’est magnifique. Paradisiaque. Première journée de bronzette, dans les hauteurs des rochers sur du sable doux et chaud.

C’est dingue ! du côté mer, il n’y avait quasiment personne ! Nous avions la plage pour nous les ¾ du temps, les gens étaient tous du côté opposé de l’île, où les petits peuvent patauger. Nous étions… LOST LES DISPARUS ^^ (cf. Série télé, où des gens se retrouvent abandonnés sur une île déserte - Notez l’expression du visage).

Un gros lézard que l’on peut trouver sur l’île, le King’s Skink :

Nous avons fait la connaissance des pingouins de l’île. Les plus petits du monde. Adorables, non ? « Littles penguins chicks », ils sont très vulnérables aux troubles que peuvent leur causer les humains, c’est pour cela qu’ils ne sont pas approchés de très près.

Nous nous sommes tout de même demandés s’il n’aurait pas mieux valu appeler cet endroit, l’île aux mouettes, c’est ce que nous avons vu le plus !!

Très bel endroit Penguin Island…

Le premier jour de travail d’Alex s’est bien passé, il est revenu aux alentours de 17h, ses horaires varient souvent, l’organisation, ce n’est pas trop ça pour les 2 bonhommes avec qui il travaille.

Ce boulot est mieux que rien, mais enfin, s’il trouve mieux, il n’hésitera pas leur dire bye bye.

Il travaille dans un chantier, il aide les 2 gugus la construction de maisons.

C’est un travail difficile étant donné que c’est sous le soleil, plus dans les terres, donc il n’y a pas de vent, et dans la poussière. Les ouvriers disposent d’une forte crème solaire dans un pot énorme et de plusieurs litres d’eau.

Au matin de son premier jour de travail, 6h30 !, le frère de Greg a frappé la porte de la cabane, pour dire Alex que s’il souhaitait du boulot il pouvait lui en proposer, il n’avait qu’ passer par Greg. En fin de compte, ce n’était que pour une journée, malheureusement.

En nous réveillant, le lendemain matin, une barque se trouvait devant la cabane ! Un mystère pour le moment…

Le mystère a été résolu : il s'agit en fait de la "barque" de Greg, il l'avait preté un ami il y a un an, pour 1 mois... il lui a rendu sans l'équipement, soit-disant perdu ^^ Crazy guy !