...aux couleurs de l'été indien ;)

Bonjour !

NOUS SOMMES VIVANTS !

Il est difficile d’avoir Internet dans notre petit coin perdu. Il y a des ordinateurs Ă la bibliothèque, les « visitors » peuvent aller sur le net pendant 30 minutes par jour gratuitement, (nous y restons parfois le triple quand il n’y a pas grand monde !) mais nous ne pouvons pas mettre Ă jour notre site Ă cet endroit, on ne peut introduire ni clĂ© usb, ni CD. Et ce n’est pas un endroit avec le Wifi.

Bon alors.. Nous avions des rĂŞves quelque peu.. utopiques ! sur notre future installation en bord de mer…

Alex l’a même prise en vidéo ;-)

Il s’agit en fait d’une maison de vacances. Et encore ! nous n’avons pas la maison ! Nous avons « l’annexe » c’est la partie arrière, un genre de vĂ©randa collĂ©e Ă l’arrière de la maison, mais sans les vitres, que du bois. Avec des trous par-ci par-lĂ . SUPER ! Mamans, Papas, on vit dans une vraie cabane !!

Céline => la plus belle parmi toutes celles que j’avais essayé de construire pendant mes années de première jeunesse au fond du jardin.

LĂ nous avons l’eau chaude, l’électricitĂ© et une tĂ©lĂ© du temps des annĂ©es yĂ©yĂ©. Et un lit.. Quel lit ! dotĂ© de supers ressorts !! (CĂ©line => je n’ose Ă peine regarder sous le lit tellement leur aspect me donne des frissons ^^ :-D)

Mais on s’y attache quand même, petit dej au lit, une télé pour nous, du calme, la mer a quelques mètres… c’est quand même mieux qu’un backpacker, et c’est gratuit !! et Greg le proprio est super cool.

Côté ustensiles, nous avons les bases, tout est vieux mais on peut encore s’en servir.

A notre arrivée, nous avons fait moite moite, Céline => la chambre, la salle annexe, et la cuisine, la salle du frigo, et Alex la salle de bain.

Hey Alex ! t’as fait que la salle de bain !? euh la baignoire. Mais bon faut dire qu’il a astiquĂ© la vieille baignoire le temps que je fasse les Âľ de la maisonnette. Donc vu qu’elle Ă©tait Ă©tincelante après, il est pardonnĂ©. (Elle Ă©tait pleine de calcaire et tout, beeeerk)

Alex => Les femmes et l’aspirateur, une grande histoire d’amour… ^^ :-)

Céline => J’aDOOoore les araignées.

Punaise ! nous avons passĂ© notre brevet de scoots ! on va revenir, on sera des supers dĂ©brouillards !

En ce moment, vu que l’étĂ© n’est pas encore arrivĂ©, il fait un peu frais la nuit, et vu qu’il y a des trous partout, et que l’on voit mĂŞme parfois dehors de par les planches du sol, on sent l’air passer, on en voit d’ailleurs les rideaux bouger, mais en se couvrant bien, on ne sent rien !

La 2ème nuit fut donc bien plus agréable. Ils ont fait pas mal de rénovation dedans, peinture et autres, c’est donc vivable quelques temps.

Nous allons continuer à faire le tour du quartier, rechercher une vraie plage, car nous sommes entourés par la mer, beaucoup de plages sont recouvertes d’algues, il faut dire qu’il y a des réserves naturelles partout. Les plages à bronzettes ne doivent pas être bien loin.

D’ailleurs, il y a un coin juste Ă quelques mètres de la maisonnette, bien sympa, oĂą des gens prenaient des cours de planches Ă voiles, le premier matin oĂą nous nous y sommes rendus, et faisaient du bateau :

Voici nos voisins d’en face :

Et voici le cĂ´tĂ© jardin, avec vue sur la mer :

D’autres voisins :

Alors que nous avions remarquĂ© sur un panneau qu’il y avait un bowling dans le coin, nous avons Ă©tĂ© assez surpris du « bowling » :

Beaucoup de personnes âgées… du bowling sur gazon avec, de toute évidence, des règles différentes de celui que l’on connaît.

Et quelques jours plus tard, nous sommes retournĂ©s dans notre coin prĂ©fĂ©rĂ©, la plage Ă proximitĂ© de notre cabane :

(Nous avons biensĂ»r pris pleins d’autres photos, nous aimerions vous les faire partager mais ce n’est pas simple de tout mettre ! ;-D)

Plan des environs :

En attendant, en Ă©change de notre superbe logement gratuit, nous avons Ă effectuer quelques travaux de jardinage.

Les étés sont secs, alors Greg nous a confié la charge d’enlever toutes les herbes, les vertes comme les déjà sèches. Il y a des contrôles en octobre, des personnes viennent voir que rien ne peut s’enflammer dans les propriétés.

On constate que Greg (qui Ă©tait bien stressĂ© Ă notre arrivĂ©e car il devait prĂ©parer une prĂ©sentation de 2h => mardi 09 octobre), sa femme et leurs enfants ne viennent pas souvent, car le jardin ressemble Ă©trangement Ă une dĂ©charge. Le matĂ©riel de rĂ©novation y est stockĂ©, il reste des planches partout etc. Par ailleurs des maisons neuves sont en construction juste Ă cĂ´tĂ©, ils vont avoir une super vue ! :-) Nous faisons tâche ! du fait que ce ne soit seulement qu’une maison de vacances et non pas une habitation principale comme la plupart de celles des environs.

Une autre mission nous attend, donner de temps en temps Ă manger à … LA POULE !

Au deuxième rĂ©veil, CĂ©line s’est trouvĂ©e nez Ă nez avec la poule ! en ouvrant la porte, alors qu’elle allait lui apporter du pain.

Mais Alex rétablie la situation, et chopa la poule pour aller la remettre dans son enclos, tandis que Céline remontait le grillage.

(Nouvelle tentative de fugue quelques jours plus tard. La pauvre a été placée dans une autre maison du jardin, en attendant que nous désherbions la sienne, elle est bouleversée je pense.)

C’est cool nous n’avons pas eu besoin de lui courir après ridiculement parlant, elle est toute gentille la petite mémère.

Tiens Céline a des idées, pourquoi ne pas en prendre une ?! c’est une blaaague.

Près d’une semaine après… :

Youpi ! Greg est venu Ă Rockingham et nous a apportĂ© une machine Ă laver !

Nous avons fait rapidement connaissance de sa femme Kate, et de ses 2 filles de 1 et 2 ans. Nous les avons d’abord vu endormies dans le van de Greg une à l’avant l’autre cachée à l’arrière :-D Trop mignonnes.

Puis Greg nous a donné des petites choses à faire…

Céline => de la peinture et de l’application de cire

Alex => de la rénovation de planches et du ponçage

Oups d’ailleurs il fallut ôter quelques échardes…

Et il nous a donnĂ© de nouvelles instructions… Arracher les herbes au fond du jardin :

Et il nous reste toujours à peindre la clôture… et nous occuper de la poule.

Sinon il nous a dit que nous avions très bien travaillĂ© jusqu’à prĂ©sent. C’est vrai que nous en avons enlevĂ© du « vert » !

Une question nous turlupine, pourquoi Greg nous a-t-il demandé si nous avions notre permis de conduire ??

La suite au prochain épisode…

NOUS AVONS GAGNÉ EN RUGBY CONTRE LA NOUVELLE-ZÉLANDE !!! C’est énorme !! qui l’aurait cru !!?

La météo nous prévoyait 3 jours de gris à partir du 7 octobre, avant le prochain week-end avec un samedi 13 à 31°, alors nous sommes allés marcher, toujours en quête d’une plage où nous pourrions nager. Et nous l’avons trouvé !! Une située juste après Penguin Island (l’île qui fait l’attraction du coin).

Nous pourrons nager avec vue sur Penguin Island :-)

Des ferry permettent l’accès Ă l’île, mais nous pouvons nous y rendre Ă pieds, obligĂ©s de se mouiller par contre, il faut passer une mini dune au milieu de l’eau, pour ne pas Ă avoir Ă payer dans les 16 $ ! Sur l’île, nous pouvons explorer les plantes, les animaux dans leur environnement naturel, et l’on peut profiter des plages.

Il y a des croisières pour dĂ©couvrir Penguin Island et les autres aux alentours (Penguin & Seal Islands) et cela peut coĂ»ter jusqu’à 38 $ par personne. Ils en profitent bien avec toutes leurs croisières !

Il est normalement interdit de se rendre sur Penguin Island à pieds. Mais lorsque l’on voit du monde le faire, cela veut dire que tout va bien, l’eau est basse, le chemin est largement accessible, tel que nous l’a conseillé Greg.

Le début de la traversée est plus près de la cabane :-)

Nous avons souhaitĂ© contacter l’un des restaurants du coin, il y a un mexicain, un thaĂŻlandais, un petit fish & chips et un cafĂ© restaurant. Nous avons contactĂ© le restaurant mexicain de notre rue, la « manager » semblait assez sympathique, nous lui avons expliquĂ© la situation, que nous cherchions un petit boulot pour quelques jours, et elle nous a donnĂ© rendez-vous le mercredi suivant, le 10 ! Nous verrons bien… ! Ce serait intĂ©ressant, pour ainsi vivre plus près des Australiens, car dans notre petite cabane, avec nos travaux, nous sommes un peu isolĂ©s du monde. Et quand on ne voit pas de rentrĂ©es d’argent, mĂŞme si on a des sous de cĂ´tĂ©s, c’est meilleur pour le moral, allez savoir pourquoi :-)

La peinture de la clĂ´ture a dĂ©butĂ©, elle avait sĂ»rement Ă©tĂ© entamĂ©e par les prĂ©cĂ©dents Français invitĂ©s dans notre cabane, malheureusement nous avons terminĂ© le pot, nous devons attendre la venue de Greg mercredi pour, espĂ©rons-le, pouvoir continuer ;-) surtout si Alex se charge d’ôter les herbes qui, au fond du jardin, sont « costauds » et que CĂ©line se charge de peindre ^^, comme l’a dit Greg samedi dernier « as a professional » <-D Il est mignon.

Nous continuons Ă nous rendre Ă la bibliothèque pour faire des recherches sur le vol que nous prendrons pour aller jusqu’à Sydney et pour trouver le bon backpacker. Nous avons des pistes Ă ce sujet, une fois que nous aurons rĂ©cupĂ©rĂ© notre CB, nous rĂ©serverons les billets, car les prix ne cessent ne grimper, il ne faut plus tarder. Nous avons choisi la compagnie Virgin Blue. Pour le backpacker, nous pensons rĂ©server une semaine, pour commencer, au :

Sydney Central Backpacker 16 Orwell Street Kings Cross SYDNEY 2011 1 800 440 202 +61 9358 6600

qui propose le wifi gratuitement, ils acceptent la carte de réductions “VIP” que nous avons, et un prix raisonnable par rapport aux autres pour une “double room”. Il faut savoir qu’il y a des backpackers qui ne proposent que des dortoirs, d’autres qui n’offrent pas le petit dej, d’autres qui font payer Internet, la location de CD et de DVD, ou de CD-Player pour pouvoir regarder des films ou écouter de la musique dans sa chambre etc.

Nous avons alors fait des recherches approfondies sur le site www.australia-australie.com, sur hostelaustralia, geocities etc. pour comparer. De plus, certains backpackers ont des numéros de téléphone gratuits (1 800 …), nous en avons donc appeler certains d’une cabine pour avoir de plus amples informations, car les prix ne sont pas toujours exactes sur les sites, ils changent régulièrement.

Ă€ savoir que finalement, Kings Cross, qui Ă©tait sensĂ© ĂŞtre un quartier chaud avec des dealers, des prostituĂ©es, est finalement l’un des quartiers les plus vivants de Sydney, lĂ oĂą il faut aller, super pour y loger parmi toute la liste de backpackers que l’on y trouve, avec une bonne ambiance avec ses bars et restaurants, bien frĂ©quentĂ© mĂŞme si l’on croise les personnes situĂ©es plus haut, le quartier ne craint pas, la journĂ©e on peut y croiser des familles, des papis mamies :-) BREF ! Pour les intĂ©ressĂ©s, le Kanga House qui semblait pas mal est très fortement dĂ©conseillĂ©, pour ĂŞtre au calme ce n’est surtout pas lĂ qu’il faut aller, il y aurait apparemment du laissĂ© aller dans ce backpacker. Le Tokyo Village est dĂ©conseillĂ© Ă cause d’un manque de propretĂ© certain. Et l’on retrouve des backpackers Ă + de 450 $ la semaine pour une chambre double c’est excessif. Nous penchons plus pour une semaine entre 360 et 390 $.

Mardi 09 octobre : LA POULE A DISPARU !! après une nuit de fortes pluies et de vent.

Mercredi 10 octobre : LA POULE EST REVENUE ! elle Ă©tait dans le jardin Ă notre rĂ©veil, pourtant nous avions cherchĂ© partout ! je crois qu'elle se fout de nous, c'est une sacrĂ© rebelle :-D